Scandaleux!

Publié le par T

b president

« Monsieur le président.

 

Depuis votre accession au poste suprême je n’ai jamais critiqué vos actions, quand bien même je les trouvais excessives. Mais j’ai le sentiment qu’aujourd’hui les bornes ont été franchies. Quand les valeurs fondamentales de la République sont menacées il est normal que le peuple réagisse. C’est donc un citoyen excédé qui vous écrit ! Oui monsieur le président je suis excédé, irrité par tant de laxisme. Mais est-ce bien du laxisme? Comment pouvez-vous justifier cela? A mes yeux rien ne peut légitimer votre attitude et celle du  gouvernement!

 

Comme de nombreux Français je fus tout d’abord atterré, croyant à un canular quelconque ou à un scandaleux dysfonctionnement de l’appareil d’état. Une fois passée la consternation la colère a pris le dessus. Cependant j’ai jugé bon de mettre de côté mon ressentiment, persuadé de l’imminence d’excuses publiques, d’une intervention de votre part levant tout doutes quant à vos sentiments et intentions vis-à-vis des Français. J'ai été choqué, comme des millions de personnes, de ne point vous entendre au journal télévisé! A défaut d’apparaître vous auriez au moins pu émettre un communiqué de presse (et votre ministre de la défense, pourquoi ne s’est-il pas exprimé ?). Pardonnez mon ton un peu direct, mais je suis proprement outré, et je ne suis pas le seul. Entendez-vous le peuple qui gronde?

Ainsi je vous encourage à assumer vos responsabilités et à dire aux Français pourquoi vous avez permis qu’il neige en février, ce qui est tout bonnement scandaleux, alors que vous aviez été prévenu par plusieurs experts!  N’avez-vous point écouté ces spécialistes (certes souvent décriés) ou bien, ce que je n’ose croire, êtes-vous directement responsable de ce cataclysme? Par la même occasion il serait judicieux  de vous expliquer  quant aux températures négatives d’avant-hier.  Car comment expliquer  ces deux affaires révoltantes à seulement 24h d’intervalle!

Je suis, comme de nombreux Français, disposé à croire en votre innocence, mais vous conviendrez que de tels événements, si abberants, si singulièrement rapprochés dans le temps, nécessitent une explication. Certains cercles conspirationnistes (j’ai mes sources) considèrent qu’il s’agit là d’une tentative obscure  d’instaurer un nouvel ordre mondial par la peur, par l'« effroi blanc ». Je n’ose croire à de telles sornettes, mais admettez que de la neige en février est un événement bien étrange.

Je tenais aussi à vous rappeler que vous n’aviez jamais donné suite à une précédente lettre datée du 13 juillet 2003 dans laquelle je vous faisais part de mon effarement en apprenant, ce jour là, qu’il ferait 33°c le lendemain (en juillet !!!). Jusqu'en septembre rien n'a été tenté pour stopper le phénomène. Vous conviendrez que ma colère était légitime et qu’il était inconvenant de n’avoir fourni aucune justification.

J’espère, au nom des valeurs fondamentales de la République, au nom de la liberté, au nom de l’humanité, que vous ne permettrez plus que de telles absurdités se reproduisent!

 

Veuillez agréer, monsieur le président, l’expression cordialement dévouée de mes salutations hautement distinguées.

                                                                               Manv-Hussa Gérard»

 

 

 

Second degré je précise, pour mes amis de la Stasi  :-)

Commenter cet article

Arnaud 14/02/2010 22:04


Excellent !

Epique! Et pic et épigramme !


Tud 13/02/2010 14:44


Bonjour,
Très belle épigramme entre cynisme et ironie, avec une pointe de sarcasme pour les détracteurs qui savent si bien accuser sans développer.
Cordialement