Propaganda

Publié le par T


Extraits de Propaganda, ouvrage d'Edward Bernays écrit en 1928 (à lire pour mieux comprendre notre monde actuel)...
 
"La propagande est l'organe exécutif du gouvernement invisible."

"Les hommes prennent rarement conscience des raisons réelles au fondement de leurs actions."

"D'où, naturellement, la question suivante: si l'on parvenait à comprendre le mécanisme et les ressorts de la mentalité collective, ne pourrait-on pas contrôler les masses et les mobiliser à volonté sans qu'elles s'en rendent compte?"

"Notre démocratie ayant pour vocation de tracer la voie, elle doit être pilotée par la minorité intelligente qui sait enrégimenter les masses pour mieux les guider."

"A partir du moment où l'on peut influencer des dirigeants - qu'ils en aient conscience ou non et qu'ils acceptent ou non de coopérer -, automatiquement on influence aussi le groupe qu'ils tiennent sous leur emprise."

"La voix du peuple n'est que l'expression de l'esprit populaire, lui-même forgé pour le peuple par les leaders en qui il a confiance et par ceux qui savent manipuler l'opinion publique, héritage de préjugés, de symboles et de clichés, à quoi s'ajoutent quelques formules instillées par les leaders."

"Le cinéma  a le pouvoir d'uniformiser les pensées et les habitudes de vie de toute la nation. Les films étant conçus pour répondre aux demandes du marché, ils reflètent, soulignent, voire exagèrent les grandes tendances populaires, au lieu de stimuler l'apparition de nouvelles manières de voir et de penser"

"...de nos jours c'est l'offre qui doit s'efforcer de créer une demande à sa mesure."

Commenter cet article

Youce 22/01/2010 14:55


"Répeter 10 fois un mensonge cela restera un mensonge, répeter 10000 fois un mensonge cela deviendra une verité"; technique oh combien utilisée par Goebbels et plus recement pour faire dire au
président Iranien qu'il souhaite "faire rayer Israel de la carte"...Pourtant, je suis egalement à des années lumières de toutes les theories conspirationnistes.


T 22/01/2010 17:34


Sais-tu que Goebbels s'est directement inspiré de Bernays qu'il admirait ("idolâtrait" ai-je même pu lire).
Il est Clair qu'aujourd'hui on nous martèle l'info, fusse-t-elle fausse, jusqu'à ce que l'on soit persuadé de sa véracité. Comme avec Ahmadinejad effectivement (ou encore les fameuses armes de destruction massive de Saddam)...


Youce 22/01/2010 14:50


Tu dis un moment que la propagnade est présentée comme quelque chose qui n'est pas negatif et qui part d'une demarche altruiste. A ce egard, l'exemple chinois en est, je pense, le meilleur exemple.


T 22/01/2010 17:26


L'avantage avec Bernays et l'amérique du début XXème c'est qu'on bénéficie d'un certain recul historique, ce qui n'est pas vraiment le cas avec la Chine actuelle. De ce côté là je t'avouerai donc
mon ignorance quant à la perception de la propagande par le Chinois de base. Mais il semble clair que la propagande Chinoise n'est pas la propagande Américaine d'aujourd'hui (sans doutes plus
proche effectivement de l'approche de Bernays).

La prochaine fois que tu te rends en Chine pense à enquêter... Enfin, sans finir en prison bien sûr ;-)


Kanell_63 09/12/2009 10:55


Oui, en effet cette "sincérité" est frappante..... Je dirais que le cinéma américain est "propagandiste" y compris actuellement; en revanche les "majors" paradoxaalement contrôlent moins la
production qu'avant; il y a une production "indépendante" plus forte que jusque dans les années 70...

Le cinéma américain des années 50 était également fortement propagandiste; c'était même peut etre la décennie la "pire" de ce point de vue là.... Dans le cadre de la guerre froide avec l'URSS.

En revanche je trouve une vertu au cinéma américain que l'on ne retrouve aps en Europe c'est qu'à tout film de propagande en Amérique répond un cinéma indépendant qui contrecarre la propagande; on
l'a vu s'agissant du Viet Nam par exemple dans les années 70 c'était flagrant... Je dirais qu'aujourd'hui c'est la production "alternative" via le Net qui joue d'avantage ce rôle mais selon un
système économique qui n'a plus rien à voir....
Il est clair que les "masses" ne regardent pas la prodcution indépendante...


T 08/01/2010 10:48


C'est vrai que concernant le Viet-Nam notamment, un "Punishment Park" n'était possible qu'aux USA.
J'ai l'impression qu'en Europe la réaction cinématographique à la propagande s'opère principalement "après coup" et/ou de manière plus discrète.


Kanell_63 09/12/2009 08:23


c'est un texte intéressant oui.... Non dénué d'une certaine pertinence.... Cependant, n'étant pas adepte de l'idée de "complot", je pense que donner au cinéma actuel une telle "mission" me semble
franchement exagéré; ne pas confondre le cinéma de 20 ou 30 avec un cinéma qui désormais, surtout avec internet, est d'une très grande diversité....
Mais c'est une vraie question à méditer oui....


T 09/12/2009 10:32


Je suis d'accord avec toi. C'est bien pour cela que j'ai précisé l'année de publication. Loin de moi l'idée de comparer le cinéma actuel à celui d'il y a 80ans. Mon but était d'encourager à la
lecture d'un ouvrage clé pour comprendre l'Amérique du XXème siècle (et par extension le monde occidental). Ce qui est intéressant c'est de voir que Bernays n'a aucune retenue dans son discours, le
mot "propagande" n'ayant pas la même charge négative qu'actuellement. Il parle en toute sincérité de la manipulation des foules pour le bien du peuple (il n'est même pas hypocrite, mais persuadé
qu'il s'agit au fond d'une démarche citoyenne & altruiste).