le charme de l'inachevé

Publié le par T

band frag nouv

"Je vois ici un poète qui, comme bien des hommes, exerce par ses imperfections un attrait supérieur à celui des choses qui s'achèvent et prennent une forme parfaite sous sa main, - il tient même l'avantage et la gloire bien plus de son impuissance finale que de sa force abondante. Son œuvre n'exprime jamais complètement ce qu'il voudrait exprimer au fond, ce qu'il voudrait avoir vu: il semble qu'il ait eu l'avant-goût d'une vision et jamais la vision elle-même: - mais un énorme désir de cette vision est demeuré dans son âme, et c'est de ce désir qu'il tire l'éloquence tout aussi énorme que lui donnent l'envie et la faim. Avec lui il élève celui qui l'écoute au-dessus de son œuvre et au-dessus de toutes les « œuvres », il lui donne des ailes pour monter plus haut que des auditeurs ne sont jamais montés; et, transformés ainsi eux-mêmes en poètes et en voyants, ils ont pour l'artisan de leur bonheur autant d'admiration que s'il les avait amenés immédiatement à la contemplation de ce qu'il a de plus saint et de plus caché, comme s'il avait atteint son but, comme s'il avait vraiment vu et communiqué sa vision. Sa gloire a profité de ce qu'il n'a pas véritablement atteint son but."

                                                                                                                                  Nietzsche - Gai savoir

Commenter cet article

B.41 04/03/2010 09:08


Superbe!!!
Le poète (artiste, philosophe) est comme un doigt pointé vers le ciel. Le doigt serait le poème (l' œuvre), et le ciel l' idéal Saint que celui-là nous invite à regarder.
-Contempler le ciel en suivant la direction du doigt, c' est porter un beau regard sur une œuvre; ici on est loin du concept d' idolâtrie si chère à nos religions.

L' idôle serait donc dans les yeux des gens qui n' arrivent pas à élever leur regard.

...Je continue en silence...

Merci pour ton invitation à cette compréhension matinale Mister T.


T 06/03/2010 10:40


;-)  de rien...


Youce 22/01/2010 14:39


C'est bon tu viens de me donner, sinon la certitude du moins la confirmation que j'aurais beaucoup de mal avec Nietzsche. Je ne pense pas etre arriver à un niveau de lecture et de patience qui me
permettent d'appréhender ce type d'ouvrage.


T 22/01/2010 17:15


Tu te sous-estimes mon cher :-)
Avant de m'habituer à son style il me fallait relire plusieurs fois ses phrases/aphorismes avant d'en saisir toute la portée...


DEL REY Victor 15/01/2010 10:37


Oui c'est ce que je vais faire. Je pense meme que je vais le partager sur mon blog...


Victor DEL REY 12/01/2010 14:51


J'ai toujours eu du mal à comprendre Nietsche mais ca m'a l'air intéressant.Y a t il des cours pour ça ?


T 14/01/2010 20:55


Je ne peux vous renseigner sachant que je n'ai pas de formation littéraire (j'aborde la philosophie de façon autodidacte). Cependant, je vous encourage à persévérer.
Ses écrits m'ont beaucoup apporté (notamment durant une période difficile de ma vie ou, je dois l'avouer, j'ai été "sauvé" par Nietzsche).
Prenez votre temps pour le lire. Une fois habitué à son style vous vous rendrez compte qu'en fait ses idées sont simples et puissantes!