Egocentrismes

Publié le par T



Ayant appris récemment la mort de Lévi-Strauss je prendrais un extrait de tristes tropiques comme point de départ pour ce 1er billet.

"il nous reste peut-être à corriger une seconde erreur qui consiste à penser que l'Amérique est restée pendant vingt mille ans coupée du monde entier, sous prétexte qu'elle l'a été de l'Europe Occidentale".

Cette phrase représente bien ce que j'ai apprécié chez Levi Strauss. Sa connaissance profonde des hommes, des cultures, lui a procuré un recul que peu de gens ont (ou se donnent la peine d'avoir). Sur ce point j'ai trouvé Race et histoire tout à fait essentiel: à lire et à faire lire! Il nous remet à notre juste place.
Il peut être intéressant de comparer les sociétés à la psychologie individuelle. La plupart de gens se placent au centre du monde, ce qui est compréhensible au fond. On a beau nous parler de la douleur de Mr Dupont c'est sans commune mesure avec la douleur ressentie en nous via nos sens, notre perception du monde. Percevoir les émotions des autres nous oblige à passer par l'étape de la comparaison. J'ai connu la douleur, je vois celle de l'autre, elle me rappelle ma propre expérience, ce qui me permet de comprendre autrui. Mais l'empathie véritable nécessite de dépasser le cadre de l'égocentrisme. Peu d'adultes y arrivent, car peu essaient. Il en est de même à l'échelle d'une civilisation, en particulier notre civilisation occidentale. Nous pensons qu'il est légitime de nous placer au centre, de nous considérer comme un aboutissement. En face de nous se rangent les "pays sous-développés", sous-entendu imparfaits, inférieurs, primitifs. Je ne désire pas ici débattre du meilleur mode de vie, mais de montrer le caractère totalement égocentrique de notre point de vue. Pour une personne peu habituée à ce genre de réflexions Race et histoire est une lecture indispensable. Pour les autres... Et bien un petit rappel ne fait jamais de mal.
Levi Strauss nous montre très bien que celui que l'on appelle "sauvage" est beaucoup plus adapté à son milieu & plus indépendant que nous ne le serons jamais. Il est important que chacun donc se pose la question de savoir de quoi on parle, quels sont les critères de comparaison. Au fond, qu'est-ce qui est important et qui représente le sommet de l'évolution: les valeurs humaines ou le dernier iphone 3g-internet-télé-gps-pelle-moulatarte? Une réflexion lucide permet de voir que si l'occident est bien au sommet de la pyramide technologique (...), il n'en est pas moins très mal classé dans d'autres domaines. Consciemment ou inconsciemment la majorité ne désire pas se poser ces questions de peur d'avoir tort, d'avoir le mauvais rôle et de devoir changer de comportement, de direction (quand bien même cette attitude leur serait salvatrice). Pour ma part je pense que comparer occident & pays du sud est un faux problème, car la vraie question est de savoir si on est capable de dépasser cette alternative sans casse & sortir l'humanité de l'adolescence.

Un peu de Nietzsche pour conclure:
"l'Homme est un pont et non un but" 
(alors ne nous poussons pas les uns les autres et franchissons le ravin sans encombres).

Commenter cet article